Bannière Flash

Actions SMBV




Les principales actions menées sous la maîtrise d’ouvrage du Syndicat Mixte des Bassins Versants de la Pointe de Caux au titre de ce programme étaient des actions d’information, de sensibilisation, de communication et d’études.

Ainsi, dans un souci de maintenir la conscience du risque inondation, d’informer le public sur ce risque et de l’aider à l’anticiper le syndicat a :

  • Etabli et mis en œuvre un programme de pose de repères de crues historiques sur les bâtiments publics et les points remarquables des zones inondables.
  • Réalisé une brochure sur l’anticipation des phénomènes d’inondations, sur la réaction pendant l’inondation, et sur l’évaluation qui doit être faite après l’inondation.
  • Elaboré son site internet en intégrant des données et des liens permettant d’accéder à des informations utiles sur les risques d’inondation de son territoire.
  • Conçu une exposition itinérante sur la formation des crues à destination du grand public qu’il a ensuite décliné pour un public scolaire.

Parallèlement, le Syndicat a conduit des actions visant à prévenir les phénomènes de ruissellement tant en milieu rural et agricole qu’en zone urbaine, ainsi que les phénomènes d’érosion de sol :

  • En complément des Etudes Globales et Intégrées menées en 2002-2003, le syndicat a fait réaliser entre 2006 et 2008, des Plans Communaux d’Aménagements d’Hydraulique Douce (action B1.6). Tandis que les premières études sont axées sur des propositions d’aménagements dits « curatifs » en milieu rural, les plans s’orientent vers des propositions d’aménagements dits « préventifs » localisés essentiellement sur des parcelles agricoles.
  • Il a fait réaliser une étude pilote sur un sous bassin versant test afin d’analyser la faisabilité d’une réorganisation du parcellaire agricole dans le but de réduire les phénomènes de ruissellement (action B2.4).
  • Le syndicat a réalisé une plaquette d’information sur les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets de construction individuelle (action B3.3) afin d’inciter les particuliers à une meilleure prise en compte des eaux pluviales dans leur projet d’urbanisation et de prévenir ainsi l’augmentation des volumes d’eau ruisselée suite à une urbanisation.

Si les biens et les personnes sont particulièrement vulnérables vis-à-vis des phénomènes de ruissellement et d’érosion de sol, la ressource en eau l’est également. En effet, le bassin versant de la Lézarde, situé en zone karstique, présente de nombreux points d’engouffrement permettant aux eaux de ruissellement souvent chargées en limons de s’engouffrer vers la nappe. Afin d’améliorer la connaissance des circulations souterraines sur ce territoire et de réduire la vulnérabilité de cette ressource, le syndicat a été maître d’ouvrage d’une étude hydrogéologique du bassin versant  de la Lézarde menée entre 2006 et 2008 (action D2.1).

Retour haut Retour haut