Bannière Flash

Hydrologie




Les bassins versants de la Pointe de Caux et d'Etretat couvrent un territoire d’une superficie de 450 km2 situé dans la pointe du Pays de Caux (région du Havre), au nord de l’estuaire de la Seine.

 
 BV2.png
Le territoire du Syndicat Mixte des Bassins Versants de la Pointe de Caux et d'Etretat
(Crédit : Urban)

  

  Le territoire des bassins versants de la Pointe de Caux est caractérisé par un relief de plateau à une altitude moyenne d'environ 100 m NGF, incisé de thalwegs fortement encaissés. Ce plateau s'est formé lors du soulèvement général du bassin parisien amorcé à la fin de l'ère secondaire, associé à l'abaissement du niveau de la mer. La frange ouest du territoire est constituée d'une falaise marine faisant face à la Manche tandis que la frange sud présente une structure d'aplomb issue du découpage du plateau crayeux par la vallée de la Seine. Cette falaise faisant face à l'estuaire de la Seine est appelée "falaise morte". 

 

Relief3.jpg
 Relief des bassins versants de la Pointe de Caux
(crédit : SMBV Pointe de Caux Etretat)

 

Le réseau hydrographique est peu développé. Les rivières le composant sont La Lézarde et ses affluents et l'Oudalle et son affluent, et trouvent leurs exutoires dans le canal du Havre à Tancarville. Le linéaire de vallée drainée par les cours d'eau ne représente que 10 % du linéaire total des vallées des bassins versants de la Pointe de Caux. En amont de ces vallées parcourues par une rivière et sur le bassin versant d'Etretat, les écoulements se font en vallée "sèche" ou bien par circulation souterraine.

Sous_BV.jpeg
Hydrologie des bassins versants de la Pointe de Caux
(crédit : SMBV Pointe de Caux Etretat)

 

Les trois principaux bassins versants du territoire du SMBV sont :

  • le bassin versant de la Lézarde d'une superficie de 212 km2. Il est drainé par 4 cours d'eau : la Lézarde (longueur 15,5 km, source : Saint-Martin-du-Bec, exutoire : Gonfreville-l'Orcher) et ses affluents la Curande (longueur 2,2 km, source : Fontenay, exutoire : Montivilliers), la Rouelles (longueur 4,2 km, source : Fontaine-la-Mallet, exutoire : Harfleur) et le Saint-Laurent (longueur 6,5 km, source : Saint-Laurent-de-Brèvedent, exutoire : Harfleur).
  • Le bassin versant de l'Oudalle d'une superficie de 33 km2. Il est drainé par l'Oudalle (longueur 3,4 km, source : Oudalle, exutoire : Rogerville) et son affluent le Rogerval (longueur 1,7 km, source : Rogerville, exutoire : Oudalle).
  • Le bassin versant d'Etretat d'une superficie de 133 km². Il ne possède pas de réseau hydrographique. Les ruissellement s'évacuent par la vallée "sèche" directement vers la Manche.
Le territoire de la Pointe de Caux est complété par des bassins versants annexes et côtiers. Comme pour le BV d'Etretat, ces petits bassins versants ne possédent pas de réseau hydrographique. Les ruissellements s'évacuent par des vallées "sèches" :
- soit directement vers la Manche (valleuse de Cauville, valleuses d'Octeville, valleuse de Bruneval et valleuse d'Antifer)
- soit directement vers le canal de Tancarville (Pissotière à Madame, Vallon de Mortemer, vallon de l'Estrangle, Val Halin, vallon de Cressonval, Val des Fontaines et Val Saint-Martin).

 

Retour haut Retour haut